LE DOMAINE

ÊTRE VIGNERON

Hier, Aujourd’hui, Demain …
Parce que nos anciens ont su mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel, notre devoir est de continuer à suivre leurs traces pour que demain, les générations futures puissent vivre et travailler en harmonie avec leur environnement.

Ce n’est pas un métier comme les autres, c’est plutôt une vocation, une passion dévorante qui nécessite de ne jamais perdre le contact avec ses vignes.
Être vigneron c’est connaître son vignoble par cœur, en connaître chaque pied de vigne, ressentir le stress de la sécheresse de 2003, les pluies de 2002, comme si on était une plante soi même.
Être vigneron c’est avoir les deux pieds sur sa terre, dans sa terre, comme des racines, pour essayer de ressentir ce que la vigne ressent et vinifier ses fruits chaque fois différemment.
Être vigneron ce n’est pas appliquer des méthodes scientifiques, il y a une place essentielle pour l’instinct, la passion, le ressenti, l’improvisation, bref… pour l’homme.
C’est peut-être ce qui fait la différence entre des vins techniquement parfaits et des vins qui ont une âme.
C’est une des rares activités, dans le monde, où il n’est pas nécessaire d’être une grande entreprise pour être connu. On peut, au contraire, rester de petits artisans qui proposent des vins uniques, en quantité limitée, pour une clientèle de connaisseurs passionnés, qui ne veulent pas de produits standard, mais des vins qui possèdent une vraie personnalité, une identité forte.

La fin ne justifie jamais les moyens

Pour nous, la manière d’obtenir un résultat est au moins aussi importante que le résultat lui même. La meilleure qualité possible est évidemment notre objectif, mais pas à n’importe quel prix : il n’y a pas que le résultat qui compte.

Nous évaluons sans cesse nos méthodes de travail pour que le fragile équilibre que la nature a tant peiné à mettre en place, ne soit jamais en danger.
Nous ne cherchons pas à plaire à tout le monde, nous essayons simplement de rester nous-mêmes…