LE DOMAINE

PRÉSENTATION

La terre que nous cultivons ne nous appartient pas, nous l’empruntons a nos enfants.

 

Entreprise familiale crée en 1986 par Francis DELORME et son fils Christophe, le Domaine de la Mordorée regroupe un vignoble de 50 hectares en vallée du Rhône sud. L’exploitation est morcelée en 38 parcelles réparties sur 8 communes.

En 30 ans, Christophe DELORME a hissé le Domaine au niveau des plus grands.
Par « AMOUR DE LA TERRE », vigneron perfectionniste, passionné et visionnaire il a choisi de respecter le terroir. Le Domaine est Bio en totalité avec une approche Biodynamique dans les terres et en cave. La vendange est manuelle sur l’ensemble de l’exploitation.

Christophe est décédé en juin 2015 à l’âge de 52 ans.
Madeleine et leur fille Ambre poursuivent depuis plus de 2 ans le travail initié par Christophe avec l’équipe qu’il a formé.
Elles ont choisi de préserver l’entreprise à laquelle il s’est voué corps et âme dans le respect de l’objectif principal : Produire les meilleurs vins possibles.
Idéalement situé au carrefour de la Provence et du Languedoc, le Domaine de la Mordorée produit quelques uns des plus grands crus de la vallée du Rhône. Tavel où est situé la cave, Châteauneuf du Pape, Lirac, Côtes du Rhône, vin de France et Condrieu.
Passionnés et amoureux de l’oiseau merveilleux qu’est la bécasse, nous avons choisi son surnom « poétique » pour baptiser le domaine « La Mordorée » ; quatre autres surnoms : « la Remise », « La Dame Rousse », « la Dame voyageuse » et « La Reine des Bois » symbolisent les noms de nos 4 cuvées. Ainsi que « la Plume du peintre » lors de millésime exceptionnel.

Qualité et environnement qui sont les clefs de voûte de notre entreprise.

Une de nos plus grandes fiertés est d’avoir recréé des écosystèmes durables dans nos vignobles qui ont remarquablement résisté à des événements extraordinaires comme ceux de Septembre 2002 (inondations suite à des précipitations de 600 mm en deux jours) ou la canicule de l’été 2003.

Un travail de recherche des équilibres naturels des différents terroirs permet aux vignes d’avoir des défenses naturelles contre les agressions d’insectes, de champignons, de bactéries ou d’excès climatiques.